• CC1-J10-REPRISE

    Deuil national terminé. Il aura fallu ces morts supplémentaires pour que la classe politique nationale et internationale prenne conscience que ce n'est pas un jeu d'influence entre soi mais une obligation de faire face de concert.

    J'ai regardé les textes qui m'étaient sortis en janvier, loin de la France. Rien a modifier ....... L'application de la Loi, rien que la Loi et le choix de nos "amis" en positionnant l'Homme au centre de ces choix.

    La marseillaise a retenti à l'étranger, plus qu'en France, et celle du congrès de Versailles fut la bienvenue.

    Une Nation c'est aussi celà : un hymne dont aucun mot n'est a changer et un drapeau, défendu par les plus grands.

    Les chiens vont aboyer mais la caravane de décisions prisent doit passer ... Le concours Lépine des stratégies n'est pas ouvert. Chacun aura sa solution.

    Seules les autorités en place possèdent ou sont en mesure de posséder les informations qui permettent de décider. Ce n'est pas au moment de l'action que des reproches réciproques sont à faire par qui que ce soit. Nous commençons à pouvoir juger sur pièce celles et ceux qui savent rester dignes comme l'exige la situation.

    Nous ne sommes pas dans un contexte de "politique intérieure" mais dans une recherche du maintien de l'intégrité des institutions républicaines et même au delà. Les mots ne sont pas suffisants même s'ils sont nécessaires. Il faut des actes forts et mettre de l'huile sur le feu serait suicidaire.

    L'état d'urgence devrait permettre de rétablir un équilibre qui ensuite devra être maintenu. (application de la Loi pour TOUS paix sociale ou pas : c'est le prix à payer)

    J'approuve les décisions prises et suis persuadé que les mesures mises en place le seront avec le respect de nos règles démocratiques et avec l'encadrement constitutionnel et législatif comme garantie.

    La guerre n'est pas déclarée entre les élus et/ou représentants du peuple de France mais contre daesch. Ne nous trompons pas de cible. La confiance en ceux qui sont aux commandes doit être le maître mot.

    N'oublions pas, je cite Doug Larson :

    "NE METTEZ JAMAIS EN DOUTE LE COURAGE DES FRANÇAIS, CE SONT EUX QUI ONT DÉCOUVERT QUE LES ESCARGOTS ÉTAIENT COMESTIBLES."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :